• Vous pouvez désormais prendre rendez-vous avec le Dr. Fossat via Doctolib en cliquant sur le bouton ci-dessous.

  • Télécharger une photo (2mb max.)

    Vous souhaitez être rappelé(e) ?

  • avant_apres_01_pm_1
    avant_apres_02_pa_1_1
    avant_apres_03_pa_1_2
    avant_apres_04_rhino_1_1
    avant_apres_05_rhino_1_2
    avant_apres_06_pm_2_1
    avant_apres_07_pm_2_2
    avant_apres_08_fic_1_1
    avant_apres_09_fic_1_2
    avant_apres_10_rhino_2
    avant_apres_11_pm_2
    avant_apres_12_oto_1
    avant_apres_13_rhino_3
    avant_apres_14_ptose_1_1
    avant_apres_15_ptose_1_2
    avant_apres_16_lcj_1_1
    avant_apres_17_lcj_1_2
    avant_apres_18_rhino_4
    avant_apres_19_ptose_2_1
    avant_apres_20_ptose_2_2
    avant_apres_21_ptose_3_1
    avant_apres_22_ptose_3_2
    avant_apres_23_oto_2

Accueil / Otoplastie
Otoplastie

Ce que l’on appelle communément les « oreilles décollées » sont dues à une anomalie du développement de l’oreille au cours de la croissance. Cette disgrâce, relativement fréquente, peut être responsable d’un profond complexe, en particulier chez l’enfant, qui peut souffrir quotidiennement de moqueries de la part de certains camarades d’école. Et cette gêne peut se poursuivre durant l’adolescence et l’âge adulte, certains supportant difficilement d’avoir les cheveux courts ou attachés, ce qui découvre aux yeux de tous l’aspect particulier de leurs oreilles.
La déformation est souvent bilatérale, mais elle est parfois asymétrique, ou peut n’intéresser qu’un seul côté. L’oreille a une forme très particulière, essentiellement due à une matrice cartilagineuse présentant de multiples plis et courbures, recouverte d’une peau très fine qui en épouse la forme.
L’otoplastie est une intervention chirurgicale dont le but est de corriger la forme du cartilage, en conservant un aspect naturel de l’oreille, qui ne doit plus attirer l’attention.

Déroulement de l'intervention

L’intervention se déroule sous anesthésie générale ou sous anesthésie locale. Elle dure de une heure à une heure trente, fonction du degré de difficulté.

Il s’agit donc de corriger les anomalies du cartilage, ce qui est fait par une incision rétro auriculaire, qui permet pratiquement la totalité des gestes de correction.

Les malformations rencontrées généralement sont :

  • Une oreille trop projetée, en raison d’une hypertrophie du cartilage de la conque, c’est-à-dire en pratique une distance trop importante entre le crâne et le rebord de l’oreille en vue postérieure (double flèche grise).
  • Un manque de relief du pavillon, qui n’est pas assez replié sur lui-même : il faudra recréer cette plicature, le long du pointillé gris ; pour mieux modeler cette dernière, une très petite incision (2 millimètres) est souvent nécessaire en avant.

 

otoplastie_image_1

 

L’hospitalisation est ambulatoire, avec un retour immédiat au domicile. L’intervention est rarement douloureuse, et des antalgiques simples sont toujours suffisants.
Pendant la phase de cicatrisation, les oreilles seront protégées par un bandeau type « bandeau de tennis », au moins pendant la nuit, et même la journée pour les enfants, qui pourraient subir des traumatismes en jouant dans la cour d’école.

Les suites opératoires

L’oreille va rester gonflée pendant deux à trois semaines, puis le résultat va s’affiner dans le mois qui suit.

La reprise progressive des activités sportives se fera après 6 semaines.

Une consultation de contrôle a lieu à moins d’une semaine, puis un mois plus tard. Le chirurgien gère lui-même les modifications à apporter aux soins, et le patient a en sa possession ses coordonnées directes, avec pour consigne de le contacter au plus vite s’il a le moindre doute quant à l’évolution.

IMPORTANT

Avertissement concernant les images présentes sur ce site.

Le Conseil National de l’Ordre des Médecins a publié le 20 mai 2010 une charte de conformité ordinale applicable aux sites web des médecins. Celle-ci indique :

« La description de la nature des actes et techniques réalisés par le médecin peut donner lieu à l’affichage de fiches d’information qui précéderont, accompagneront ou suivront l’information délivrée par le médecin au cours de la consultation. Elles peuvent être illustrées de schémas. Mais la publication de photos, même rendues anonymes, ou d’une iconographie « avant et après » pourrait entraîner une confusion entre l’obligation d’information et l’obligation de résultats. Le Conseil national considère, en outre, que cette publication peut comporter des dérives de type publicitaire pour un public non averti. De même l’exposé de situation individuelle, sous l’apparence de « cas clinique » est formellement à proscrire. »

Le Docteur Fossat précise que les photographies publiées sur le site ont pour unique but d’illustrer par l’image les informations relatives aux techniques chirurgicales décrites. En complétant cette information, elles permettent au patient de se faire une idée du type de résultat qui peut être obtenu grâce à la chirurgie, ainsi que de l’aspect et de la position des cicatrices. A l’instar des outils de simulation également présents sur le site, ces photographies ne peuvent constituer un engagement à fournir tel ou tel résultat, résultat dépendant toujours de l’anatomie initiale du patient.

Le lien vers la charte du Conseil National de l’Ordre des Médecins : http://www.conseil-national.medecin.fr/sites/default/files/charte_internet_v3_.pdf.